La lutte contre les maladies vectorielles des ruminants, quels risques pour l'abeille domestique ?
Bulletin des GTV 2012 n° 65  : page 91 à 100
Auteur :  Christophe Roy
Mots-clés : Maladies vectorielles Ruminants Apiculture
 
  RESUME FRANCAIS     ABSTRACT
  Les maladies vectorielles sont des affections transmises à un hôte par un arthropode vecteur. Les animaux de rente sont régulièrement exposés à ces insectes piqueurs et aux maladies qu’ils véhiculent. Les moyens chimiques sont très utilisés en médecine vétérinaire dans la lutte contre ces affections, sur l’animal et dans son environnement proche. Même si aucune étude n’a recensé à ce jour les risques de l’utilisation d’insecticides sur la santé des abeilles, plusieurs indiquent les dangers de certaines substances pour l’environnement et plusieurs molécules utilisées sont hautement toxiques pour les abeilles. La lutte généralisée contre l’insecte vecteur de la Fièvre Catarrhale Ovine (culicoides spp.) en France depuis 2007 est prise comme illustration de l’utilisation d’insecticides. Cet exemple pourrait contribuer à expliquer des mortalités d’abeilles mellifères constatées en 2008 et 2009. L’utilisation d’insecticides doit être raisonnée et obéir à de bonnes pratiques, comme les autres médicaments vétérinaires (antibiotiques) dans le souci de préserver l’environnement au même titre que la santé humaine.     What are the risks for domestic bees when fighting ruminant vectoral diseases? Vectoral diseases are infections transmitted to a host by an arthropod vector. Farm animals are regularly exposed to biting insects and to the diseases that they carry. Chemical treatments are frequently used in veterinary medicine in the fight against these diseases, on the animal and in the animal’s immediate surroundings. While no studies to date have identified the risks of insecticide use on bee health, some authors indicate the dangers of certain substances to the environment and some of the molecules used are highly toxic to bees. The generalised fight against the insect vector (culicoides spp.) of Bluetongue disease or ovine catarrhal fever in France since 2007 is used as an illustration of the use of insecticides. This example could explain the high levels of mortality observed in the honey-bee population in 2008 and 2009. The use of insecticides should be rational and follow good practice rules such as those already used for other veterinary medicines, such as antibiotics, with the objective of preserving the environment as well as human health.
 
 Télechargement du fichier PDF